38 mois de prison ferme pour mon combat pacifique pour la liberté.

0
286

38 mois de prison ferme pour mon combat pacifique pour la liberté.

Alors que je me bats pour ma patrie, pour la conservation de l’espace vital naturel, pour ma qualité de vie, ma liberté, contre l’immigration de masse résultant de la politique du gouvernement, de l’Union européenne dans le cadre du système économique ultra-libéral au profit des grands groupes multinationales et des lobbies financiers, le Parquet a interprété ce combat d’incitation à la haine en requérant 6 mois de prison ferme et le tribunal est allé au-delà en m’infligeant 8 mois de prison ferme.

En 2012, j’ai été condamné en première instance pour des faits similaires à 30 mois de prison avec sursis. Par inadvertance je n’avais pas fait appel de ce jugement. Comme ce sursis tombe avec la condamnation du 26 mai 2016, celle-ci entraîne un emprisonnement effectif de 38 mois.

Tous les médias ont donc erronément publié ces faits.